Archives pour l'étiquette record store day

Droits réservés, Victor Alexandre

Se lever aux aurores pour acheter un disque. Ça existe encore…

Une file d’attente de plusieurs centaines de personnes s’étend devant le magasin de disques avant même son ouverture. La scène ne se déroule pas dans les années 1980. Nous sommes le samedi 17 avril 2010, c’est-à-dire le « Record Store Day », en plein coeur de Londres.

L’initiative vient pourtant des États-Unis. En 2007, quelques vendeurs de disques, refusant de voir leur marché s’effondrer totalement au profit de la musique immatérielle ont décidé de s’organiser et depuis 3 ans, une bonne partie de la planète s’est mise au diapason. Rangés, pour la journée au moins, les baladeurs MP3 ! Retrouvé, pour la journée au moins, le plaisir de discuter avec un disquaire compétent qui propose un vrai choix ! Redécouvertes les sensations simples: ouvrir un blister et regarder sous toutes les coutures une pochette de disque sur le trajet du retour chez soi, s’assurer que le téléphone est débranché, placer le vinyle sur la platine et le saphir sur le vinyle, allonger les jambes et, simplement, profiter.

De toute évidence, les Américains n’étaient pas les seuls à qui ces sensations manquaient puisque des disquaires indépendants issus de trente et un pays se sont raccrochés à cette initiative: parmi eux, il y avait l’Allemagne (19 magasins participant), la France (9 magasins), la Belgique (5 magasins) et, surtout, la Grande-Bretagne (161 magasins). Et bien sûr, s’il y avait un endroit où on ne manquerait pas l’occasion de promouvoir le disque, ce serait les établissements Rough Trade. Je me suis donc dirigé vers l’un de ceux-ci, sans pour autant savoir si le public était véritablement au rendez-vous.

Droits réservés, Victor Alexandre

Vous le voyez, ils étaient très nombreux, dès l’ouverture à attendre pour obtenir l’une des merveilles qui se trouvaient à l’intérieur. Mais alors, me demanderez-vous, que pouvaient-ils bien espérer trouver à l’intérieur ?

Et bien, vous répondrai-je, ils espéraient notamment mettre la main sur le premier single du groupe Blur depuis 2003. Ceux qui venaient pour ça étaient tellement nombreux qu’on leur demandait de patienter dans une file d’attente spécifique à l’intérieur de l’établissement. Les autres sont venus acheter le vinyle de « Plundered My Soul », des Rolling Stones , que vous avez pu découvrir sur Classic 21, une réédition du « Paperback Writer/Rain » des Beatles  mais aussi quelques autres vinyles et CD en édition très limitée de très grands artistes : Buddy Guy, Devo, Elvis Costello, Goldfrapp, Gorillaz, Jimi Hendrix, Joy Division, John Lennon, Muse, Nada Surf, Peter Gabriel, R.E.M., les Ramones, les Sex Pistols, Sonic Youth, Them Crooked Vultures, The Doors, Tom Waits, le Velvet Underground… Tous bénéficient de cette occasion pour (re)sortir un peu de bonheur sous forme musicale. On peut encore noter que les Flaming Lips ont sorti pour cette occasion leur version du Dark Side of The Moon de Pink Floyd.

Droits réservés, Victor Alexandre

A quelques mètres du magasin, un couple s’assoie à une terrasse fraîche, éclairée du soleil matinal et sirote un café. Il est en train d’enlever soigneusement le plastique enrobant un vinyle. Ils viennent de sortir. Je m’approche. Le garçon lève la tête, m’adresse un sourire, m’explique qu’ils sont arrivés une heure et demie avant l’ouverture du magasin et que ceux qui sont entrés les premiers étaient arrivés à 4h30 du matin. Son vinyle de « Wrecking Ball » de Bruce Springsteen, il va probablement l’offrir à son meilleur ami.

Droits réservés, Victor Alexandre

Puisque c’est un exemplaire par personne c’est sa compagne qui l’a accompagné pour en acheter une autre copie. Elle le regarde amoureusement. Il la regarde amoureusement. Ils imaginent sans doute aussi le sourire du meilleur ami quand ils lui offriront cette petite pièce de collection. La journée sous le soleil commence bien. Il y a des satisfactions qui ne sont pas procurées par le téléchargement.

Pour poursuivre la journée sous le soleil, je vous propose une nouvelle petite balade d’une minute dans le Kensington des méga-stars.

La Minute du Rock: Le Kensington des stars.

A la semaine prochaine !

Victor
via@rtbf.be